Faire l'ECAP chaque jour ? Pourquoi ?

BOIRE DE L’EAU : ENERGETIQUE

Observations avant : 
Est-ce- que je bois suffisamment ? ais-je l’énergie pour apprendre ?

Le corps est constitué de 70% d’eau.  Elle est indispensable au bon fonctionnement de nos cellules et de notre cerveau. Elle est un excellent conducteur électrique. Les échanges chimiques et électriques du cerveau et du système nerveux central dépendent d’une bonne conduction des impulsions électriques. C’est indispensable pour assurer la transmission des messages du cerveau aux organes sensoriels et inversement. L’eau permet aussi l’élimination des toxines du corps.

L’eau améliore la concentration, la coordination mentale et physique.

 LES POINTS DU CERVEAU : CLAIR

Observation avant : 
Ais-je l’esprit clair ? ma vision est-elle claire ? Ais-je un confort ou une douleur lorsque je bouge les yeux ?

Faire le mouvement : 
Placer une main à plat sur le nombril

De l’autre main : utiliser le pouce et les doigts (index/majeur) pour stimuler les points situés sous les clavicules de chaque côté du sternum

Masser les points +/- 30sec puis inverser les mains

Respirer calmement et profondément durant l’exercice.

Observation après : 
Ma vision a-t ’elle changé, le confort lorsque je bouge les yeux est-il différent ?

Ce mouvement est utile pour :

Soulager le stress visuel, élargir le champ visuel et fluidifier les mouvements des yeux

Améliore la lecture et l’écriture, diminue l’inversion des lettres et des chiffres

Contribue à une meilleure relaxation générale (cou, épaules).

 

LES MOUVEMENTS CROISES : ACTIF

Observation avant :
Lorsque je marche, mes mouvements sont-ils coordonnés ? Ais-je du confort et de la souplesse ?

Faire le mouvement :
Faire +/- 10 séries de mouvements croisés :

La main ou le coude touche le genou opposé.

Observation après : 
ma souplesse de mouvement a-t ‘elle changé ? la coordination de mon tronc et de mes membres inférieurs et supérieurs a-t ‘elle changé lors de ma démarche ?

Ce mouvement est utile pour :

Améliore la vision binoculaire, la conscience de l’espace, la coordination gauche-droite.

Favorise l’orthographe et l’écriture, l’écoute, la compréhension.

Amélioration de la qualité respiratoire et de l’endurance.

Les contacts croisés

Observation avant :
Mon corps est-il détendu ? Suis-je distrait ? Suis-je capable de me concentrer sur une tâche ?

Faire le mouvement : en position assise ou debout

A : Croisé les chevilles. Etendre les bras devant soi et croisé les poignets. Entrelacer les doigts et ramener les mains réunies contre la poitrine. Rester ainsi durant +/- 1 minute respire calmement, les yeux ouverts ou fermés, le bout de la langue contre le palais à l’inspiration.

B : Décroiser les bras et les jambes, placer les pieds à plats au sol de la largeur du bassin. Les mains sont devant la poitrine, le bout des doigts se touchent les uns contre les autres. Respirer de la même façon que pour la première partie ( A)

Observation après :
suis-je plus calme ? plus positif ? Serais-je capable de me mieux me concentrer sur une tâche ?

Ce mouvement est utile pour :

Se calmer, et se recentrer émotionnellement, se recentrer sur soi et s’ouvrir aux autres.

Améliore une respiration plus profonde, améliore l’attention et désamorce le stress face à une situation (examen ou autre).

Facilite la détente avant d’aller dormir, libère les excès d’énergie et d’effort.

 Vous avez envie de faire une pause pour vous détendre ?
 pour mieux réfléchir ?
 pour simplement vous sentir bien ?
 RESPIREZ ! en toute simplicité. EX n°1

 Respirer c'est la vie, c'est grâce à cet acte inconscient que nous sommes en vie d’ instant en instant.
 Respirer vient du latin SPIRARE , qui se traduit par : respirer, vivre .
 Faites une pause tout en conscience juste le temps de 5 respirations !
 1- Arrêtez ce que vous êtes en train de faire 
 2- Prenez deux secondes pour faire le tour de votre ressenti intérieur. Comment vous sentez vous ? Détendu au contraire contracté ?
 3- Redressez-vous : la posture que nous adoptons est aussi le reflet de notre intérieur. Quand nous nous redressons notre amplitude respiratoire augmente mais quelque chose en nous se redresse aussi : notre attitude intérieure. Notre positivité.
 4- Prenez une longue et lente inspiration ( à votre rythme ) et sentez l'air pénétrer dans vos narines , remplir vos poumons ou mieux encore votre ventre (si vous avez une respiration ventrale, mais peu importe si vous n'y arrivez pas maintenant). 
 5- En fin d'inspiration gardez l'air deux secondes.
 6- Expirez ensuite lentement par le nez ( à votre rythme) sentez à nouveau l’air réchauffé sortir par vos narines. Sentez également votre corps se détendre sur chaque expire.
 7- Restez sans respirer deux secondes avant de recommencer le cycle par une inspiration profonde .
 Répéter cela 5 fois.
 À la fin de ces 5 cycles, inspiration- expiration, prenez à nouveau deux secondes pour aller dans votre ressenti corporel. Comment vous sentez-vous maintenant ?
 Pour faire cet exercice vous n'avez pas besoin de matériel, vous n'avez pas besoin d'aller dans un endroit particulier, vous avez juste besoin de respirer en conscience, d’accompagner ce que vos poumons font pour vous à chaque instant. RESPIRER. 
 Dites-vous simplement merci pour cette mini pause, pour ce cadeau de vie.
 Moi lorsque je fais cela, je me sens en vie, redynamisée et reboustée. Et vous ?

.

 Vous avez envie de faire une pause pour vous détendre ?
  RESPIREZ ! en toute simplicité et en conscience  EX n°2

 Vous avez envie de faire une pause pour vous détendre ?
 pour mieux réfléchir ?
 pour simplement vous sentir bien ?
 RESPIREZ ! en toute simplicité. Et toute conscience ! Exercice n° 2

Vous avez peut-être fait l’expérience du premier exercice ? Si oui je vous propose d’aller un peu plus loin dans la respiration et la conscience de soi. 

Nous allons prendre le soin de respirer non plus avec le haut du corps (la cage thoracique) qui nous permet de faire le plein d’air certes, mais plus superficiellement que par la respiration ventrale. 

La respiration ventrale est plus profonde et active plus efficacement notre diaphragme, muscle respirateur par excellence ! Au cours de l’inspiration, le diaphragme fait descendre la cage thoracique en augmentant ainsi sa capacité en air.

Si vous avez des difficultés au début, pour bien sentir le mouvement, faites l’exercice couché sur le dos les jambes pliées, pieds posés sur le sol. Ensuite faites le assis, ou debout. Bref cet exercice peut se faire en tous lieux à tout instant !


 1- Arrêtez ce que vous êtes en train de faire
 2- Prenez deux secondes pour faire le tour de votre ressenti intérieur. Comment vous sentez vous ? Détendu au contraire contracté ?
 3- Redressez-vous, ouvrez les épaules, grandissez-vous sans contracter vos épaules et votre nuque.  

4- Placez une main sur votre ventre et l’autre sur votre cœur. Vous sentirez ainsi le mouvement de votre respiration

5- Respirez normalement deux fois, puis lors de l’expiration, évacuez TOUT L’AIR de VOS POUMONS.
 6- Prenez une longue et lente inspiration (votre rythme) en gonflant votre ventre.

Sentez sous votre main, votre ventre comme un petit ballon qui se remplit d’air.

7- En fin d'inspiration gardez l'air deux secondes.
 8- Expirez ensuite lentement par le nez ou par la bouche (à votre rythme) en contractant votre ventre. Videz votre ballon sous votre main sort.  

Sentez également votre corps se détendre sur chaque expire.
 9- Restez sans respirer deux secondes avant de recommencer le cycle par une inspiration profonde sous votre main. 

Ne forcez pas mais jouez avec votre petit ballon ! 

Pourquoi une main sur le ventre ? pour sentir votre ballon se gonfler et se dégonfler. 

Pourquoi une main sur votre cœur ? pour sentir si votre cage thoracique fait le travail ou non à la place de votre ventre (car si c’est le cas vous reprenez conscience de le faire dans votre ventre).  

Et pour prendre contact avec votre cœur, votre meilleur ami. C’est aussi une façon de vous faire un « petit câlin » !
 Répéter cela 5 fois.
 À la fin de ces 5 cycles, inspiration- expiration, prenez à nouveau deux secondes pour aller dans votre ressenti corporel. Comment vous sentez-vous maintenant ?
 Pour faire cet exercice vous n'avez pas besoin de matériel, vous n'avez pas besoin d'aller dans un endroit particulier, vous avez juste besoin de respirer en conscience, de jouer avec un merveilleux petit ballon.
 N’oubliez pas de vous dire merci pour ce moment bien à vous